Les assouplissements du déconfinement jusqu’à janvier 2021

« Les assouplissements se feront en trois étapes au regard de l’évolution sanitaire et des risques liés à certaines activités : d’abord autour du 1er décembre, puis avant les congés de fin d’année, puis à partir de janvier 2021 », explique Gabriel Attal dans le Journal du dimanche.

A l’annonce du confinement à la fin du mois d’octobre, le gouvernement s’était engagé à réétudier la situation des commerces, et avait laissé entrevoir la possibilité de leur permettre d’ouvrir au début du mois de décembre avec un protocole sanitaire renforcé. « Nous nous étions engagés à leur permettre de rouvrir autour du 1er décembre si l’amélioration de la situation sanitaire se confirmait, ce qui semble être le cas », confirme Gabriel Attal.

Les théâtres et offices religieux pourraient également accueillir de nouveau du public. Le sport collectif en pratique associative pour les plus jeunes pourrait, lui, à nouveau être autorisé début décembre.

Si l’épidémie continue de refluer, une des hypothèses pourrait être de supprimer l’attestation de déplacement pour les vacances de Noël. Mais dans ce cas, il n’est pas exclu que des mesures de restrictions soient maintenues comme un couvre-feu ainsi que la consigne d’une jauge à 6 personnes pour les fêtes.

Enfin en janvier 2021 – sera-t-elle celle de la réouverture des bars et restaurants ?

Gabriel Attal laisse également entendre que le gouvernement pourrait prendre des mesures coercitives pour isoler les cas contacts et des cas positifs. « Pour l’avenir, il y a clairement l’enjeu d’un isolement plus effectif des cas positifs et des cas contacts. Dans certains pays européens les cas contact sont soumis a une amende de 10 000 euros s’il ne respecte pas leur isolement.

Inscrivez-vous à notre lettre d’information




Vous pouvez aussi aimer

Laisser votre commentaire