Des associations de santé réclament un isolement strict des malades

Leur objectif: « éviter un nouveau confinement ». L’organisme France Assos Santé – qui regroupe 85 associations d’usagers de la santé – et des médecins signent une tribune publiée ce lundi soir dans Le Parisien afin d’exposer leur conception d’un allègement réussi du confinement, à quelques heures d’une allocution très attendue d’Emmanuel Macron.

France Assos Santé appelle à « la mise en place d’une restriction complète de déplacement et de visite » des malades et de leurs cas-contacts, « sous contrôle » et jusqu’à 15 jours. Déterminée à éviter un troisième confinement, insiste France Assos Santé.

« Mieux vaut une restriction stricte individuelle des déplacements et des contacts, assortie d’une bonne protection de quelques jours, dans un cadre sécurisé, qu’un nouveau confinement généralisé et long de toute une population face à des risques collectifs élevés. »

Pour les gens qui s’infecteront, il faudra appliquer la stratégie du ‘tester, tracer, isoler’ dans des conditions telles que les personnes accepteront d’être isolées », explique sur BFMTV, Axel Khan, médecin signataire de la tribune.

LIRE ÉGALEMENT >> Des associations de santé réclament un isolement strict des malades

Les signataires de la tribune veulent éviter une réponse sous forme de « stop and go », c’est-à-dire une alternance de restrictions et de libertés en fonction du nombre de cas de Covid-19.

Le gouvernement a déjà laissé entrevoir les modalités de sortie de ce deuxième confinement, avec un allègement des contraintes en trois phases: autour du 1er décembre, puis avant les congés de Noël et enfin début 2021.

Le chef de l’État a promis qu’il allait donner « de la cohérence, de la clarté, un cap » pour « savoir ensemble où nous allons et comment y aller ». Reste à savoir si son modèle suivra celui proposé par France Assos Santé.

Emmanuel Macron aura t-il le courage lors de son allocution de punir sévèrement les personnes qui ne respecte pas leur isolement comme cela se pratique couramment maintenant en Europe dans le but de protéger leur population ?

Inscrivez-vous à notre lettre d’information




Vous pouvez aussi aimer

Laisser votre commentaire