Allemagne : les États-Unis annoncent le retrait de près de 12 000 soldats

Des quelque 34 500 militaires actuellement déployés en Allemagne, environ 6 400 seront rapatriés aux Etats-Unis tandis que les 5 600 autres seront repositionnés dans différents pays de l’OTAN, notamment la Belgique et l’Italie, a déclaré le ministre américain de la défense au cours d’une conférence de presse.

Le chef du Pentagone, Mark Esper a assuré que ce mouvement représentait « un changement stratégique majeur et positif », notamment à titre de dissuasion envers la Russie. »

Mais quelques minutes à peine après sa conférence de presse au Pentagone, Donald Trump a expliqué que ce retrait était dû au refus de l’Allemagne de « payer plus ». » « On en a marre d’être des pigeons », a déclaré depuis la Maison Blanche le milliardaire républicain.

Le projet, dont le coût est évalué à plusieurs milliards de dollars, portera les effectifs militaires américains en Allemagne autour de 24 000, a fait savoir Mark Esper.

Le commandement militaire américain en Europe (Eucom), actuellement basé à Stuttgart, déménagera à Mons, en Belgique, où se trouve le commandement de l’OTAN, ce qui épargnera au général américain qui dirige traditionnellement les deux commandements des allers-retours entre les deux pays.

M. Esper a affirmé que les premiers mouvements pourraient intervenir dans « quelques semaines », mais aucun retrait massif n’est prévu dans l’immédiat.

Le numéro deux de l’état-major américain, le général John Hyten, a souligné que le projet n’était, pour le moment, qu’un « concept ». « Il faut maintenant en faire un plan », a-t-il ajouté.




Vous pouvez aussi aimer

Laisser votre commentaire