Il y a trois ans, la France des gilets jaunes s’exprimaient

Il y a trois ans, la France des gilets jaunes s’exprimaientAvec la crise épidémique qui s’éternise, cela restera l’autre événement majeur du quinquennat d’Emmanuel Macron. Voici trois ans, au cœur de l’automne 2018, les Gilets jaunes envahissaient le pays.

Ce ras-le-bol social et fiscal, d’une France rurale et périurbaine à la marge des grandes métropoles, s’invitait durablement dans le quotidien du pouvoir. Un sacré baptême du feu pour un Président élu dix-huit mois auparavant.

Désarçonné par cette contestation, Emmanuel Macron promet rapidement par peur « de transformer les colères en solutions. » Au contact direct de leur population, les élus ruraux décident d’ouvrir des cahiers de doléances, incitant les habitants à venir coucher sur papier les rancœurs et les revendications qu’ils ont sur le cœur.

À CONSULTER ÉGALEMENT >> Amazon licencie des salariés qui ont affiché leur soutien des « gilets jaunes »

Une initiative saluée par le président de la République qui la reprend à son compte et l’étend à l’ensemble du pays. Les cahiers de doléances des Gilets jaunes n’ont jamais été rendus publics ? L’ensemble est resté sur papier, dans chaque département aucunement numérisé.

Oubliés la hausse de la taxe sur les carburants, l’accroissement de la CSG pour les retraités, l’augmentation des tarifs de l’électricité et du gaz… L’exécutif s’achète une paix sociale, que les confinements de l’année suivante accentueront.

Vous pouvez également aimer

Menu Title
Follow by Email
RSS