Votre Actualité au Quotidien

politique, médias, religieux, sport …Allez à l'essentiel

Macron estime qu’il est “tout à fait normal” d’avoir des discussions avec le RN

Macron estime qu'il est En déplacement à Bordeaux, vendredi 9 février, Emmanuel Macron a estimé lors d’un point presse qu’il est « tout à fait normal» d’« avoir des discussions» avec le Rassemblement national à l’Assemblée nationale. « On ne va pas considérer que telle ou telle formation politique aurait moins de droits parlementaires, moins de reconnaissance», a ajouté le président de la République.

Ces propos vont dans le sens des déclarations de son Premier ministre, la veille. Sur France 2, Gabriel Attal avait « assumé » de travailler « avec tout le monde» à l’Assemblée nationale, y compris avec des groupes auxquels il est “radicalement opposé”, le Rassemblement national (RN) et La France insoumise (LFI).

Le chef du gouvernement avait été vivement critiqué à gauche après avoir déclaré au quotidien Le Monde du 6 février que « l’arc républicain, c’est l’hémicycle» de l’Assemblée, où siègent 88 députés du Rassemblement national, quand sa prédécesseure Elisabeth Borne soulignait régulièrement que le RN et LFI devaient en être exclus.

À LIRE AUSSI >> Marine Le Pen : « Nous n’avons plus la maîtrise de nos frontières»

« Je ne partage pas» cette approche, avait réagi auprès de l’AFP le député Renaissance Marc Ferracci, un proche d’Emmanuel Macron. « Je ne parle ni à l’extrême droite, ni à LFI. Je ne vois pas de raison de changer de méthode. Je ne cherche pas de compromis avec eux», avait souligné ce cadre du groupe.

N'hésitez pas à nous suivre et à nous aimer :

Laisser votre commentaire

Envoi par email
RSS