Votre Actualité au Quotidien

politique, médias, religieux, sport …Allez à l'essentiel

Le retour de la bande magnétique

Le retour de la bande magnétiqueLa cassette fêtera son centenaire en 2028. Les moins jeunes se souviennent, sans doute un peu nostalgiques, de cette très fine bande de plastique noire, enroulée dans une cassette.

Elle permettait d’écouter les tubes sûrs, baladeurs. Ou de regarder Retour vers le futur, en mode VHS sur magnétoscope. Attention : cela ne veut pas dire que les radiocassettes et les magnétoscopes vont revenir dans les maisons.

L’enjeu est finalement dans les centres de stockage de données. C’est d’abord lié au contexte global : tous les deux ans, la quantité de données enregistrées dans le monde double. Ce qui n’est pas tenable avec les disques durs des centres de données, qui consomment en permanence énormément d’énergie et d’eau. La bande magnétique, elle, n’a besoin d’énergie qu’au moment où elle est consultée. Elle connaît des progrès technologiques fulgurants.

Un prototype d’IBM monte jusqu’à presque 4 millions d’heures de vidéos ! Sachant que la cassette est plus fiable, avec une meilleure durée de vie, moins chère, et plus sécurisée. La cassette est plus fiable (le taux d’erreur est 10 000 fois plus faible que sur disque dur), avec une meilleure durée de vie (30 ans, contre 10), moins chère (c’est principalement du plastique), et plus sécurisée (impossible de la hacker).

La bande magnétique a un défaut : l’accessibilité. Les moins jeunes s’en souviennent aussi : pour enregistrer ou lire une cassette, vous devez mécaniquement rembobiner la bande.

À CONSULTER AUSSI >> Le nouveau gendarme de l’audiovisuel et du numérique se nomme Arcom

La bande magnétique a toujours été plus fiable que le disque dur. Tout comme le disque vinyle est bien plus fiable que le CD ou le mp3. Lorsque vous souhaitez conserver les enregistrements de famille et autres, le réaliser sur bande magnétique et non sur un CD. La technologie n’est pas toujours bonne à utiliser !

N'hésitez pas à nous suivre et à nous aimer :

Laisser votre commentaire

Envoi par email
RSS