21 juin 2024

Votre Actualité au Quotidien

politique, médias, religieux, sport …Allez à l'essentiel

“Pourquoi quand ça marche vouloir brusquer, brutaliser” l’audiovisuel public

« Pourquoi quand ça marche aussi bien, vouloir brusquer, brutaliser, je ne vois pas l’intérêt », commente François Hollande au micro du Mouv’ mercredi 29 mai à propos du projet du gouvernement de fusion de l’audiovisuel public.

« Qu’il y ait des rapprochements, qu’il y ait des convergences, qu’il y ait des personnes qui collaborent, ça m’a toujours paru nécessaire. Mais, pourquoi faire une loi ? Pourquoi revenir à l’ORTF au moment où on a besoin au contraire de diversité ?», s’interroge l’ancien président de la République.

À LIRE >> Les députés votent pour fusionner l’audiovisuel public en 2026

« Si je n’ai pas fait de loi sur l’audiovisuel pendant que j’étais président de la République, c’est qu’il y avait des raisons», assure-t-il. « Il ne faudrait pas que ce soit regardé comme l’intérêt des personnels contre ce qui serait une présentation de l’intérêt général. (…) Je fais partie des auditeurs, cela peut s’améliorer, mais pourquoi changer ? Je ne suis même pas sûr que les concurrents du service public en soient ravis. Ainsi, quand personne n’est ravi, pourquoi bouleverser les choses ?», analyse l’ancien président.

L’examen du projet de loi de réforme de l’audiovisuel public a été repoussé à l’Assemblée nationale. Ce projet de loi a provoqué une levée de boucliers des salariés qui ont fait grève les 23 et 24 mai. Les syndicats s’opposent à la fusion souhaitée par le gouvernement.

N'hésitez pas à nous suivre et à nous aimer :

Laisser votre commentaire

Envoi par email
RSS