Pour Olivier Dussopt, « Il n’y a pas un euro des cotisations retraites qui servira à financer autre chose que les retraites »

Pour Olivier Dussopt, « Il n'y a pas un euro des cotisations retraites qui servira à financer autre chose que les retraites »

« Il n’y a pas un euro des cotisations retraites qui servira à financer autre chose que les retraites », assure Olivier Dussopt, ministre du Travail, invité jeudi 6 octobre de France Inter.

Il réagit aux propos de Gabriel Attal, ministre des Comptes publics, qui a indiqué – dans le Journal du Dimanche – que la réforme des retraites était indispensable pour financer l’Éducation, revaloriser les salaires des enseignants et recruter des policiers et des gendarmes sans augmenter les impôts.

Si on arrive à équilibrer le système des retraites, « on diminue le déficit public » et « ça nous donnera des marges de manœuvre pour agir plus fortement ailleurs », explique le ministre du Travail, qui rappelle que « le déficit des retraites participe au déficit public ».

« Nous allons commencer dès la semaine prochaine les concertations avec les syndicats », ajoute le ministre du Travail, évoquant les thèmes de l’emploi des seniors, de l’usure professionnelle, des retraites minimales et des inégalités femmes-homme.

À VOIR AUSSI >> “Le gouvernement est plutôt confus”, juge Gérard Larcher sur la réforme des retraites

« Le ministre du Travail a par ailleurs rappelé l’engagement du gouvernement de ne pas augmenter la fiscalité, revendiquant d’avoir baissé les impôts » pour tout le monde, toutes les classes sociales et « pas seulement pour les plus riches ».

Vous pouvez également aimer

Laisser votre commentaire

Menu Title
Follow by Email
RSS