Les hôtesses Air France refusent de porter le voile à Téhéran

Les hôtesses Air France refusent de porter le voile à TéhéranLes hôtesses Air France refusent de porter le voile à Téhéran. Les hôtesses de l’air ne souhaitent pas porter le voile avec leur uniforme lors des escales sur la future ligne Paris-Téhéran qui va être rétablie le 17 avril.

De nombreuses salariées d’Air France se sont insurgées contre l’obligation faite au personnel féminins de porter un voile dès la sortie de la cabine.

Dans le cas particulier du vol Paris-Téhéran, la compagnie aérienne a envoyé un memento à destination du personnel de bord où il est spécifié que les femmes seront obligées de porter un pantalon, une veste longue, et de se voiler les cheveux dès la sortie de l’avion.

«Le personnel féminin ne souhaite pas se voir imposer de contraintes vestimentaires notamment l’obligation – dès la sortie de l’avion – du port du foulard Air France recouvrant intégralement les cheveux», explique Christophe Pillet, secrétaire général adjoint du SNPNC (Syndicat National du Personnel Navigant Commercial), joint par LeParisien.fr, qui souhaiterait «établir la possibilité d’un principe de volontariat au nom du respect des libertés individuelles».

Depuis 1979 et la révolution islamique, le port du voile est obligatoire pour toutes les femmes en Iran au risque de fortes amendes.

«Le climat et le contexte international n’est pas étranger non plus à la défiance vis-à-vis de ces consignes, mais on ne fait pas d’amalgame, et les syndicats l’ont rappelé, l’aéroport de Téhéran ne représentait pas de problème majeur en terme de sécurité», clarifie Christophe Pillet.

La loi iranienne impose le port d’un voile couvrant les cheveux, dans les lieux publics, à toutes les femmes présentes sur son territoire.

Vous pouvez également aimer

Laisser votre commentaire

Menu Title
Follow by Email
RSS