La France s’est assuré de disposer de quantités massives de vaccins Covid-19

L’exécutif n’a guère brillé sur la gestion des masques ou des tests c’est le moins que l’on puisse dire. Pour faire mieux cette fois, il a contribué aux négociations pour réserver des centaines de millions de doses auprès des laboratoires.

Dès début juin, quatre pays se sont unis au sein d’une « Alliance européenne pour le vaccin » pour commencer à négocier, avec la Commission européenne, les contrats auprès des laboratoires pharmaceutiques.

Les contrats ont été négociés durant l’été et fin août, la Commission européenne a signé une première commande ferme de 300 millions de doses auprès d’AstraZeneca, assorti d’une option sur 100 millions de doses supplémentaires.

Un deuxième contrat équivalent a été signé le 18 septembre avec Sanofi ; un troisième le 8 octobre avec la filiale belge du laboratoire américain Johnson & Johnson pour 200 millions de doses, plus une option sur 200 millions supplémentaires.

Enfin, 300 millions de doses ont été commandées auprès de Pfizer-BioNTech le 11 novembre, au lendemain de la publication des premiers résultats de leur essai de phase 3.

Au total, 1,2 milliard de doses ont donc été commandées en quelques semaines auprès de ces quatre laboratoires, et 315 millions de doses supplémentaires sont en voie de confirmation auprès du laboratoire allemand CureVac (235 millions) et de l’américain Moderna (80 millions de doses).

LIRE AUSSI >> Les pharmaciens s’inquiètent car la pénurie de vaccins contre la grippe se poursuit

Selon Les Echos, la France aurait commandé 90 millions de doses pour 1,5 milliard d’euros. « C’est beaucoup plus », assure une source à Bercy. Selon nos informations, la France aurait réservé 15 % des commandes européennes, options comprises.

Pourquoi autant de commandes ? D’abord parce que l’on ne sait pas combien de temps durera l’effet du vaccin : un mois, trois mois, six mois, un an ? Ensuite – et l’Elysée a beaucoup poussé à cela – parce que l’Europe tient au concept de « bien commun » autour du vaccin.

On vaccinera par groupe de 5 à 20 doses », indique un ministre. Selon Les Echos, la France aurait commandé 90 millions de doses pour 1,5 milliard d’euros. « Les gros laboratoires sont moins chers que les start-up et l’Europe a voulu commander d’abord aux start-up », complète cette même source.

Deux injections seront nécessaires, à 28 jours d’intervalle.

Inscrivez-vous à notre lettre d’information




Vous pouvez aussi aimer

Laisser votre commentaire