Premier décès d’un volontaire aux tests pour un vaccin du Covid-19

Un volontaire brésilien est mort après avoir participé aux tests du vaccin contre le Covid-19 élaboré par l’université d’Oxford. Il s’agit du premier décès d’un volontaire prenant part aux tests d’un des nombreux essais de vaccin en cours dans le monde.

Des sources anonymes auraient confirmé au média brésilien O Globo que la victime avait reçu une dose de placebo et non le vaccin en cours d’élaboration par les chercheurs d’Oxford.

LIRE AUSSI >> « Le port du masque à l’extérieur va s’imposer »

« Après l’analyse de ce cas au Brésil, il n’y a eu aucune inquiétude quant à la sécurité de ces tests cliniques et le comité indépendant, ainsi que l’agence régulatrice brésilienne, ont recommandé la poursuite de ces tests », a expliqué l’université dans un communiqué.

En septembre, les tests du vaccin d’Oxford avaient déjà été suspendus après l’apparition d’une « maladie potentiellement inexpliquée » chez un volontaire cette fois au Royaume-Uni. Mais le comité indépendant avait conclu qu’il ne s’agissait pas d’un effet secondaire lié au vaccin.

Inscrivez-vous à notre lettre d’information




Vous pouvez aussi aimer

Laisser votre commentaire