La pollution sonore est mauvaise pour votre cœur?

La pollution sonore est mauvaise pour votre cœur?“Le bruit des avions est de loin le plus gênant”. Münzel, cardiologue au centre médical universitaire de Mayence, avait lu un rapport de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) de 2009 établissant un lien entre le bruit et les problèmes cardiaques, mais les preuves à l’époque étaient minces.

Le bruit de la circulation est considéré comme un facteur de stress physiologique majeur, après la pollution atmosphérique et à égalité avec l’exposition à la fumée secondaire et au radon.

Le chemin qui mène du bruit aux vaisseaux sanguins est le suivant : lorsqu’un son atteint le cerveau, il active deux régions importantes : le cortex auditif, qui interprète le bruit et l’amygdale, qui gère les réponses émotionnelles à ce bruit. Lorsque le bruit devient plus fort, et surtout pendant le sommeil, l’amygdale active la réaction de fuite ou de combat du corps, même si la personne n’en est pas consciente.

Des études menées sur des personnes et des souris montrent que l’endothélium ne fonctionne pas aussi bien après quelques jours d’exposition nocturne au bruit des avions, ce qui suggère que le bruit fort ne concerne pas seulement les personnes déjà exposées à des problèmes cardiaques et métaboliques. Il n’est pas facile de mener des expériences à long terme sur le sommeil ou de distinguer les effets du bruit diurne et nocturne, ou les effets du bruit lui-même par rapport aux effets combinés du bruit et de la pollution atmosphérique (qui vont souvent de pair).

À CONSULTER >>
Les futures voitures seront-elles tous bridées à 180 km/h ?

Les conséquences du bruit dans l’environnement sont également difficiles à analyser en raison de la nature subjective du son, explique Andreas Xyrichis, spécialiste des services de santé au King’s College de Londres. “Nous essayons vraiment d’établir une distinction entre les niveaux de décibels et la perception du bruit”, explique-t-il.

Malgré les questions qui subsistent, on reconnaît de plus en plus les liens entre la pollution sonore et la réduction de la santé physique. Un rapport de 2018 de l’OMS note que chaque année, les Européens de l’Ouest perdent collectivement plus de 1,6 million d’années de vie en bonne santé à cause du bruit de la circulation. Ce calcul est basé sur le nombre de décès prématurés causés directement par l’exposition au bruit, ainsi que sur les années vécues avec un handicap ou une maladie induite par le bruit.

Les particuliers peuvent s’aider eux-mêmes en veillant à ce que leurs chambres soient aussi silencieuses que possible, en installant des fenêtres ou des rideaux réducteurs de bruit ou, s’ils en ont les moyens, en déménageant dans des quartiers plus calmes. Il estime que les gens devraient prendre de telles mesures même s’ils ne se sentent pas particulièrement gênés par le bruit.

Vous pouvez également aimer

Laisser votre commentaire

Menu Title
Follow by Email
RSS