19 juillet 2024

Votre Actualité au Quotidien

politique, médias, religieux, sport …Allez à l'essentiel

Le déficit des restos du coeur est une épine dans le pied du gouvernement

Le déficit des restos du coeur est une épine dans le pied du gouvernementMobilisation générale pour les Restos du cœur. Dimanche 3 septembre, Patrice Douret, le président de l’association, a lancé un cri d’alarme, estimant que l’association créée par Coluche, il y a plus de 30 ans pourrait mettre la clé sous la porte d’ici à trois ans, et allait devoir dire non à quelque 150 000 bénéficiaires.

Dès dimanche 3 septembre, la ministre des Solidarités, Aurore Bergé, a sorti le carnet de chèques : 15 millions d’euros d’aides supplémentaires. Parce que avec l’explosion des prix, notamment des produits alimentaires, les demandes d’aide ne font qu’augmenter alors que les dons sont au ralenti.

Le cri d’alarme des «Restos» est en tout cas un véritable électrochoc au sein de l’exécutif, où domine l’idée que cette situation est le reflet de ce que vivent beaucoup de Français. « Des larmes de crocodile », ironise le député Rassemblement National Sébastien Chenu, qui pointe la responsabilité du gouvernement.

À CONSULTER ÉGALEMENT >> La fréquentation des Resto du Cœur a augmenté de plus de 20 % par rapport à 2022

Les Restos du cœur disent accuser un trou de 35 millions d’euros pour boucler l’année. Les Mousquetaires ou Carrefour, ont annoncé qu’ils allaient faire un geste.

N'hésitez pas à nous suivre et à nous aimer :

Laisser votre commentaire

Envoi par email
RSS