25 avril 2024

Votre Actualité au Quotidien

politique, médias, religieux, sport …Allez à l'essentiel

Un berger allemand abattu d’une balle dans la tête par un chasseur

Un berger allemand abattu d’une balle dans la tête par un chasseurPendant une partie de chasse samedi dernier sur un terrain privé, à Coutevroult (Seine-et-Marne), le tireur aurait confondu le chien au pelage noir avec un sanglier. Son propriétaire a déposé plainte pour « atteinte involontaire à la vie d’un animal domestique ».

« C’était pour mon fils que j’avais achetés la chienne », se désole Sélami, son père. Ce samedi vers 11 h 30, cette famille résidant chemin de La Celle à Coutevroult ont appris que Naïki, leur « très gentil » berger allemand de six ans, est décédé après avoir reçu dans la tête une balle tirée par un chasseur.

« Les gendarmes nous ont prévenus en fin de matinée, rapporte Sélami. » Contactée, une source proche du dossier confirme qu’une plainte a été déposée à la brigade de gendarmerie de Crécy-la-Chapelle pour « atteinte involontaire à la vie d’un animal domestique ». « Ce sont les chasseurs qui ont informé la brigade », précise-t-elle. Un groupe de chasseurs a, en effet, l’habitude de se rendre chaque samedi sur un terrain boisé avoisinant.

D’ordinaire, ils sonnaient chez Sélami afin qu’il enferme sa chienne à la robe noire. « Ce samedi, ils ne l’ont pas fait », ne comprend pas ce dernier. Ce matin-là, un voisin a aperçu les chasseurs, caressé l’animal vers 11 heures. « Une demi-heure après, Naïki était morte », frissonne encore Sylvie, sa voisine.

À CONSULTER ÉGALEMENT >> En moins de cinq ans, les subventions aux chasseurs sont passées de 27 000 euros à 6,3 millions d’euros

Ces derniers ont été conduits jusqu’au corps sans vie de Naïki, gisant à 800 mètres de leur maison. Le tireur se trouvait à une vingtaine de mètres de l’animal. « Si c’est bien un chasseur, il sera sanctionné à la hauteur de sa faute », assure Bruno Mollot, le directeur de la Fédération des chasseurs de Seine-et-Marne.

Encore un drame qui aurait pu et dû être évité.

N'hésitez pas à nous suivre et à nous aimer :
author avatar
Société de médias - PCI

Laisser votre commentaire

Envoi par email
RSS