Aux États-Unis, les livraisons par drone décoller frileusement

Aux États-Unis, les livraisons par drone décoller frileusementDepuis des années, les livraisons par drone sont bel et bien devenues une réalité dans certaines régions des États-Unis. Un drone surgit dans l’immense ciel texan, dépose une petite boîte en carton dans un jardin de banlieue et repart aussitôt, presque sans bruit, dans l’indifférence du voisinage.

Annoncées depuis des années, utopie pour les uns, dystopie pour les autres, les livraisons par drone sont bien devenues une réalité dans certaines parties des États-Unis. Si repas chauds, médicaments et petits articles types brosses à dents trouvent progressivement leur place dans le ciel américain, du matériel médical est déjà acheminé par drone depuis plusieurs années dans certaines régions d’Afrique.

Le fondateur d’Amazon, Jeff Bezos, avait défrayé la chronique en 2013 après avoir révélé ses premiers tests de livraison par drone sur la chaîne de télévision CBS qui n’a pas été suivi d’effet.

Les avancées ont été moins chaotiques pour Wing qui, en avril, a lancé « le premier service commercial de livraison par drone » dans une zone métropolitaine américaine, celle de Dallas-Fort Worth.

« Il faudrait une petite armée de drones pour livrer les 150 à 200 colis que contient un camion », écrit Thomas Black, l’éditorialiste de Bloomberg Opinion, pour qui les petits aéronefs restent pertinents pour les livraisons urgentes. Pour le PDG de Flytrex, Yariv Bash, les livraisons de repas par drone électrique sont non seulement moins émettrices de gaz à effet de serre que celles effectuées en voiture, mais elles sont aussi plus sûres.

Bien qu’elle n’utilise qu’un drone de moins de 5 kg en polystyrène, Wing a dû obtenir les mêmes certifications que DHL ou UPS qui réalisent des livraisons par avion, souligne Jonathan Bass, de la filiale d’Alphabet.

À VOIR ÉGALEMENT >> Un drone rentre en collision avec un avion de British Airways

Dans un rapport publié en mars, le cabinet de conseil McKinsey a souligné que le nombre de livraisons par drone était passé de 6 000 en 2018 à presque un demi-million l’an dernier. « Mais l’avenir est incertain, a ajouté le rapport. Les régulations, le degré d’acceptation du consommateur et les coûts détermineront si l’industrie atteint son plein potentiel. »

Vous pouvez également aimer

Laisser votre commentaire

Menu Title
Follow by Email
RSS