Votre actualité au quotidien

Conway sceptique face à la malchance, Toyota admet une erreur

Toyota admet une erreur
15/06/2019 – Les mines étaient sombres sur la deuxième marche du podium des 24 Heures du Mans, après une défaite concédée tardivement
Continuer la lecture

« On a toujours un problème à ce poste » : les gardiennes de but sont-elles vraiment les maillons faibles du foot féminin ?

les gardiennes de but
17/06/2019 – Le niveau du foot féminin a énormément progressé ces dernières années.
Continuer la lecture

Les praticiens hospitaliers s’alarment du plan Santé

Les praticiens hospitaliers s'alarment du plan SantéLes praticiens hospitaliers s’alarment du plan Santé . Le plan Santé, dévoilé mi-septembre par Emmanuel Macron dont l’un des objectifs était de redonner un peu d’espoir au monde hospitalier laisse manifestement sur le secteur sur sa faim.

Cela adresse un triste message, alors même que la France n’est pas, contrairement à ce qu’a dit le président de la République, à la 3e place des pays de l’OCDE en dépenses de santé mais à la 14e place (avec 4600 dollars par habitant et par an), après le Canada, la Belgique, l’Autriche, les Pays-Bas, le Danemark… après l’Allemagne et la Suède (5500 dollars), la Suisse (8000) et les USA (10 000)…

La rigueur cumulée année après année se termine en austérité et en dégradation du service rendu aux malades. Aucune augmentation du salaire des infirmières et des aides-soignantes n’est à ce jour programmée, alors même que leur niveau de rémunération (rapporté au salaire moyen du pays) se situe au 26e rang des 29 pays de l’OCDE.

La tarification à l’activité (T2A) dont la remise en cause était annoncée, reste le mode de financement largement dominant, son remplacement par un paiement au forfait pour le diabète et l’insuffisance rénale chronique demandant à être précisé dans l’espoir que la course au forfait ne remplace pas la course au tarif.

Dans ces conditions, le financement de l’hôpital public, représentant non pas 50% mais 35% des dépenses, risque fort de continuer à être la variable d’ajustement des dépenses du système de santé (l’augmentation du budget hospitalier prévue pour 2019 ne devrait d’ailleurs être que de 2.35% et non de 2.5% !)

Finalement le plan ne précise pas les indicateurs sur lequel il devra être jugé : nombre de passage annuel aux urgences, délai pour trouver un lit disponible dans un service correspondant aux besoins des patients admis à l’hôpital en urgence, diminution.

Ou encore des actes et des prescriptions injustifiés, taux d’absence du personnel soignant et taux de non-remplacement des personnels, amélioration de la qualité de vie au travail des soignants et satisfaction des patients.»

A lire également : Deux ours femmelles vont-être réintroduites dans les Pyrénées Atlantiques




Heure à Paris :



Hallucinant-Voici le compteur de la surpopulation mondial :
EDITO


13/06/2019 : Privatisation ADP Le site mis a la disposition pour voter contre la privatisation des Aéroport de Paris n'est pas fonctionnel ! ! Il ne reconnait pas l'endroit ou vous votez c'est un comble ! c'est a ce demander si cela n'est pas fait exprès car cela contrary le gouvernement Macron. Espérons que les parti politique qui ont souhaiter cela se saisisse de cette nouvelle affaire car ADP gagne de l'argent et beaucoup d'argent mais lorsqu'une société gagne de l'argent la droite privatise comme ce fû le cas avec les autoroutes et ont en voie le résultat pour les utilisateurs

Consulter les archives édito



« Il doit rassembler la gauche » : Glucksmann se range derrière le leadership de Jadot

Raphaël Glucksmann

10/06/2019 – Arrivé en sixième position aux élections européennes, Raphaël Glucksmann entend aider à l’union d’une gauche divisée. Sur le plateau de France 3, l’eurodéputé PS-Place Publique se dit prêt à suivre Yannick Jadot et tend la main à Jean-Luc Mélenchon.
Continuer la lecture

Les inégalités sociales se creusent en Ile-de-France

inégalités sociales

03/06/2019 – 19 % de la population française y vit, 30 % du PIB y est produit mais les écarts entre riches et pauvres sont de plus en plus importants en région parisienne. Une étude publiée ce lundi révèle les dessous de cette évolution depuis le début des années 2000.
Continuer la lecture


Un couple risque jusqu’à 750 € d’amende pour un autocollant sur sa plaque d’immatriculation

plaque d'immatriculation

08/06/2019 – Un couple originaire de Toulon a reçu, en juin 2018, une amende de 90 € pour avoir posé un autocollant sur sa plaque d’immatriculation au niveau du numéro de département.
Continuer la lecture