Les policiers furieux d’être mobilisés sur les chasses à courre

Les policiers furieux d’être mobilisés sur les chasses à courreLes policiers furieux d’être mobilisés sur les chasses à courre. Selon la préfecture, il s’agit d’une “mission d’intérêt général de gestion de l’ordre public à cause du risque d’affrontement” entre “anti” et chasseurs.

Selon la préfecture, des policiers ont patrouillé samedi “dans le cadre d’une mission classique d’intérêt général” dans la “petite” zone police de la forêt de 14 000 hectares de Compiègne – le reste étant de la compétence des gendarmes – à cause du risque d’incidents.

Les policiers nationaux avaient déjà été mobilisés la saison dernière à cause des tensions entre militants d’Abolissons la vénerie aujourd’hui (AVA) et chasseurs.

LIRE AUSSI >> Bruno Le Maire veut attendre que Flamanville soit achevé avant tout nouveau EPR

On nous envoie faire des tâches indues, on est submergé de travail”, précise Julien Soir, délégué départemental d’Alliance, affirmant que des policiers des commissariats de Creil, Beauvais et Compiègne ont été sollicités pour la chasse à courre “de quelques aristocrates”.

Pendant ce temps-là, deux ou trois heures, les policiers ne patrouillent pas sur leur secteur respectif” déjà en sous effectif.

Du côté de la préfecture, on assure qu’”on ne préempte pas d’effectifs sur des circonscriptions pour les focaliser sur la gestion de la chasse à courre au détriment de la sécurité des personnes et des biens de ces circonscriptions”.

Note : Sous le quinquennat Macron nous revoici revenu autant des seigneurs. Le président Macron n’a aucune empathie pour les animaux

Inscrivez-vous à notre lettre d’information

Loading




Vous pouvez également aimer

Laisser votre commentaire

Menu Title
Follow by Email
RSS