Une infirmière en EHPAD, découragée, interpelle la ministre de la Santé

Une infirmière en EHPAD, découragée,  interpelle la ministre de la SantéUne infirmière en EHPAD, découragée, interpelle la ministre de la Santé. Mathilde Basset a rendu sa blouse d’infirmière après un an et demi de services dans un EHPAD. Epuisée par les conditions de travail difficiles, la jeune femme a posté un message sur Facebook à l’adresse de la ministre de la Santé.

Mathilde Basset exprime son désarroi, sa fatigue et sa lassitude face aux conditions de travail et de soin dans les établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD) dans un message posté sur Facebook.

« Je bâcle et agis comme un robot »

Dans son post adressé à la ministre de la Santé Agnès Buzyn, Mathilde Basset décrit l’épuisement face à la surcharge de travail, le manque d’effectifs et l’impuissance de pouvoir effectuer sa mission.

Je m’arrache les cheveux, au propre comme au figuré. Je bâcle et agis comme un robot en omettant volontairement les transmissions de mes collègues que je considère comme les moins prioritaires pour aller à l’essentiel auprès des 99 vies dont j’ai la responsabilité ».

Une situation critique et jugée intenable pour l’infirmière qui a décidé de quitter ses fonctions non sans alerter via les réseaux sociaux Agnès Buzyn : « J’ai peur Mme la Ministre. Votre politique gestionnaire ne convient pas à la logique soignante. Ce fossé que vous avez créé, que vous continuez de creuser promet des heures bien sombres au « système de Santé ». Venez voir, rien qu’une fois ».

Dans le cadre de la réforme des maisons de retraite publics, une coupe de 200 millions d’euros dans le budget des établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) publics a été actée.

A lire également : des dizaines de milliers d’oeufs bio ont été contaminés et vendus




Vous pourriez aussi aimer

Laisser votre commentaire

Sortir
Masquer