L’épidémie de la Covid-19 est hors de contrôle en Inde

L’Inde fait face depuis début mars à une très forte deuxième vague de Covid-19, avec plus de 270 000 cas enregistrés ce mardi. Depuis le début du mois de mars, une nouvelle vague impressionnante déferle sur le pays, le nombre de cas quotidiens passant d’une moyenne de 12 000 débuts mars à plus de 200 000 en moyenne depuis cinq jours, un pic ce mardi à plus de 270 000 cas en 24 heures.

« C’est une souche virale qui est beaucoup plus maligne, qui fait beaucoup plus de cas dans la population et des cas plus graves », explique à TF1 Olivier Telle, épidémiologiste pour le CNRS en Inde.

Conséquence directe de cette hausse des contaminations à New Delhi, de nombreux habitants ont décidé de s’exiler à la campagne et fuir la capitale, où près d’un habitant sur trois est positif à la Covid-19.

À CONSULTER >> L’Inde passe une commande de 36 Rafales à la France

Outre le variant indien, un relâchement dans les restrictions depuis janvier explique également la hausse des contaminations, avec notamment comme symbole ces fêtes religieuses autorisées qui ont réuni ces dernières semaines près de quatre millions de pèlerins dans le nord du pays.

Pour lutter contre cette seconde vague, les autorités ont ouvert la vaccination à partir de 18 ans dès le 1ᵉʳ mai prochain. L’Inde a cependant distribué seulement 122 millions de doses, une quantité bien trop insuffisante pour couvrir l’ensemble de la population.



Inscrivez-vous à notre lettre d’information
Votre courriel:

Vous pouvez aussi aimer

Laisser votre commentaire