Votre Actualité au Quotidien

politique, médias, religieux, sport …Allez à l'essentiel

Le patron de Lidl France veut une obligation de passer par des contrats tripartites

Le patron de Lidl France veut une obligation de passer par des contrats tripartitesLe patron de Lidl France, Michel Biero, invité vendredi 2 février dans l’émission Ma France sur France Bleu, veut inscrire dans la loi un «prix minimum garanti ou l’obligation de passer par des contrats tripartites». «On n’est pas allé suffisamment loin.

Plusieurs centaines de millions ont été mis sur la table. Les agriculteurs n’ont pas envie de vivre d’aide, ils veulent juste vivre dignement de leur métier et avoir pour ça un revenu correct», constate Michel Biero.

Selon lui, «quand tous les acteurs de la chaîne seront dans des contrats tripartites, on n’entendra plus les agriculteurs». Chez Lidl France, Michel Biero affirme travailler avec 5 000 éleveurs de lait ou de viande «satisfaits» mais qui ne représentent qu’un «petit quart» des contrats de Lidl.

Pour lui, «si on ne l’inscrit pas dans la loi, ça n’arrivera pas parce que forcément, entre le distributeur et l’éleveur, l’industriel n’a pas intérêt à entrer dans des contrats tripartites, car c’est de la transparence», explique-t-il.

À CONSULTER >> Le fromage végétal, un marché en plein essor dans notre alimentation !

«Entre l’industriel et le distributeur, on se chamaille, il y a bien sûr un jeu de dupes. On ignore ce que touche l’éleveur. Ces contrats tripartites, c’est la solution pour rémunérer à leur juste valeur les agriculteurs».

N'hésitez pas à nous suivre et à nous aimer :

Laisser votre commentaire

Envoi par email
RSS