L’État autorise l’abattage de 174 loups

L'État autorise l'abattage de 174 loupsL’État a autorisé l’abattage de 174 loups en France pour l’année 2022. Reportage en Lozère, où au moins 60 brebis ont été tuées par des loups au cours de l’année. À L’Aubaret (Lozère), le berger a quitté l’estive un peu plus tôt cette année, car avec ses brebis, il a dû faire face à de nouveaux voisins inquiétants et dangereux : des loups.

Pour la première fois en dehors des massifs alpins, une meute de loups est en train de se constituer sur le mont Lozère, au milieu des estives. Le berger a été attaqué 17 fois par les loups, et a perdu 23 brebis.

Un peu plus au Nord, sur le plateau de La Margeride (Lozère), les blanches du Massif Central sont en plein agnelage. Mais, cette année, les professionnels n’ont pas le sourire. Ils ont été attaqués tout l’été par au moins deux loups. Au moins 60 brebis ont été tuées en Lozère en 2022.

À LIRE AUSSI >> Dans la Creuse un syndicat d’agriculteurs appel à “tuer le loup sans rien dire”

Face au carnage, l’État a mis en place des moyens inédits. Il a ainsi autorisé le prélèvement en France de 174 spécimens de loups en 2022, alors que c’est une espèce protégée. Pour l’instant, aucun loup n’a pu être tué en Lozère.

Pour rappel, le loup est apparu sur Terre il y a environ 50 millions d’années. L’Homme est apparu, il y a approximativement 2 millions d’années. Au lieu de tuer le loup, ce qui est de la facilité, pourquoi ne pas les déplacer soit en France ou à l’étranger ?

Vous pouvez également aimer

Laisser votre commentaire

Menu Title
Follow by Email
RSS