Traqué pendant une chasse à courre, ce pauvre cerf a vécu l’enfer

Pauvre cerf en pauvre état à la suite d'une chasse a courreL’incident a été filmé par des militants anti-chasse qui dénoncent la pratique de la chasse à courre. La scène s’est déroulée samedi 19 septembre en forêt de Compiègne, dans l’Oise, et n’a pas manqué d’être dénoncée par les militants anti-chasse.

« C’est vraiment un exemple de ce que fait la chasse à courre, dénonce Stanislas Broniszewski, le porte-parole du groupe AVA (Abolissons la vènerie aujourd’hui).

« Je ne trouve pas cela normal : un animal doit rester dans la forêt et pas sur la route », déclare une habitante.

C’est vraiment très inquiétant, surtout qu’on habite juste devant la forêt. Visiblement la présence des militants et de la presse sur leur terrain de chasse les dérange.

Un chasseur énervé, c’est légal, alors pourquoi ils nous emmerdent ? », dit-il.

LIRE AUSSI >> Des rassemblements anti-chasse à courre sont organisés ce samedi

Les militants anti-chasse ne s’en cachent pas : leur objectif est bien de perturber les équipages, mais aussi de prendre des photos, des vidéos pour sensibiliser l’opinion publique.

Il y a une semaine, la préfète de l’Oise a pris un arrêté pour restreindre l’accès de la forêt de Compiègne certains jours de chasse. Le but : éviter les affrontements entre les deux camps.

Le cerf s’en est tiré sain et sauf. Il a été gracié. Mais la nouvelle saison qui s’ouvre s’annonce houleuse.

Le président Macron est venu voir l’an passé une chasse à courre et ne pas oublier qu’il a diminué par deux le prix du permis de chasse. Les lobbys de la chasse ont la même attitude que les lobbys de la NRA (Sa principale activité est de protéger le droit de posséder et de porter des armes) au
États-Unis.

Inscrivez-vous à notre lettre d’information




Vous pouvez aussi aimer

Laisser votre commentaire