BTP 

Les logements neufs vont coûter de plus en plus cher

Les logements neufs vont coûter de plus en plus cherLa hausse des coûts du bâtiment en général et du logement neuf en particulier va se poursuivre. L’instabilité créée par la guerre en Ukraine se rajoute à la flambée du coût des matières premières, aux nouvelles normes thermiques et à la raréfaction du foncier.

Les promoteurs immobiliers demandent à l’État de faire passer de 20 % à 5,5 % la TVA sur le logement neuf. Pour plusieurs matières premières, les prix sont à des records historiques et, pour toutes, au-dessus de ce qu’ils étaient en 2019, avant la crise causée par la Covid.

Une crise dont l’économie mondiale est sortie trop vite et dans le chaos, provoquant en même temps des à-coups de production et une inquiétante mécanique inflationniste. Pour plusieurs matières premières, les prix sont à des records historiques et, pour toutes, au-dessus de ce qu’ils étaient en 2019, avant la crise causée par la Covid.

Tout cela était avant le 24 février mais “le déclenchement de la guerre en Ukraine a ajouté une énorme instabilité sur les marchés, avec une forte volatilité des prix de l’énergie,”explique Loïc Chapeaux, directeur des affaires économiques, financières et internationales de la Fédération française du bâtiment .

«”​Ceci, ajouté aux inquiétudes sur certaines matières premières, a aussi provoqué “une crainte sur les approvisionnements, donc des achats par anticipation et des pénuries ».

La liste de ce qui pourrait ne plus venir de Russie est longue, depuis les hydrocarbures jusqu’au titane , en passant par l’aluminium, dont la Russie est le deuxième plus gros producteur mondial, son champion, Rusal, possédant aussi des usines en Ukraine.

À LIRE AUSSI >> Y aura-t-il dans les prochaines années une pénurie de sable de construction ?

«” Le géant Saint-Gobain indique avoir subi “une hausse des coûts de production de 15 % mais, afin de ménager clients et artisans, ne l’a répercutée qu’à hauteur de 6,7 % ».” À la Fédération française du bâtiment, Loïc Chapeaux fait, lui, état de hausses des matériaux “allant de 15 à 25 %” pour de nombreux produits, le prix du fer à béton ayant, lui, “été multiplié par trois en un an ». » Les conséquences de la guerre en Ukraine sont encore, sur ce point, à venir.

« Résultat, “des devis signés il y a trois mois sont impossibles à réaliser au prix convenu ».” Les entreprises tentent de renégocier les marchés. » «”La FFB en appelle donc à d’autres formes de soutien par l’État ainsi qu’à “la solidarité au sein de la filière ».” Elle annonce cependant que”l’on commence à revenir, comme après le choc pétrolier de 1973, à des contrats comportant des prix révisables, ce qui avait quasiment complètement disparu. » «La FPI rappelle que la France s’engage vers une “crise du logement »,” avec un rythme de construction d’environ 380 000 constructions par an, alors que “le besoin annuel à satisfaire est de 400 000 pour faire face à la croissance de la population, plus 100 000 pour résorber le problème du mal-logement ».

“Didier Bellier-Ganière, délégué général de la Fédération des promoteurs immobiliers (FPI) indique également que la FPI a transmis aux candidats à la présidentielle son souhait que la tva, au moins sur le logement, “soit réduite de 20 à 5,5 %, comme c’est le cas pour la rénovation ».” Une mesure ultime que l’État, potentiel grand perdant de milliards de recettes fiscales, n’adopterait pas à la légère. »”

Vous pouvez également aimer

Menu Title
Follow by Email
RSS