Les banques européennes continuent à financer du pétrole et du gaz

Les banques européennes continuent à financer du pétrole et du gazLes banques européennes continuent d’injecter des milliards de dollars dans des compagnies qui développent la production de pétrole et de gaz, en dépit de leurs engagements en faveur du climat, pointe lundi l’ONG britannique ShareAction.

«Vingt-cinq banques européennes, affichant toutes des objectifs de neutralité carbone, ont fourni l’an dernier 55 milliards de dollars de financement à des entreprises qui développent leur production de pétrole et de gaz», a affirmé l’ONG dans un communiqué. Les Britanniques HSBC et Barclays, suivies par la Française BNP Paribas, constituent le trio de tête.

Toutes les banques «vont tôt ou tard devoir instaurer des engagements similaires s’ils veulent atteindre leurs objectifs de neutralité carbone», insiste ShareAction, pour qui financer le développement du pétrole et du gaz est «un scénario perdant-perdant pour les banques et leurs investisseurs».

BNP Paribas affiche toutefois «une diminution significative du soutien accordé aux acteurs du pétrole et du gaz en 2021 par rapport à 2019», et cette réduction «va se poursuivre» a fait valoir la banque auprès de l’AFP, assurant être «un financeur important» des énergéticiens européens engagés dans les énergies renouvelables.

HSBC a indiqué lundi qu’elle annoncerait le 22 février, lors de la publication de ses résultats annuels, des objectifs concernant notamment le financement du pétrole et du gaz en ligne «avec les objectifs et les échéances de l’accord de Paris».

À CONSULTER ÉGALEMENT >> Les banques européennes utilise toujours les paradis fiscaux

Barclays continue pour sa part «à se focaliser sur ambition d’être une banque neutre en carbone d’ici à 2050» et «s’est fixé un but de réduire de 15 % les émissions financées dans le secteur de l’énergie, dont le charbon, le pétrole et le gaz d’ici à 2025», selon un porte-parole.

Vous pouvez également aimer

Menu Title
Follow by Email
RSS