“Il faut que le rythme lent s’accélère” afin d’atteindre les objectifs fixés par le gouvernement dans l’éolien offshore

Emmanuel Macron inaugure le premier parc éolien en mer à Saint-Nazaire ce jeudi. Le chef de l’État souhaite créer une quinzaine de parcs d’ici à 2035 et 50 parcs à l’horizon 2050.

Face à la crise énergétique, Emmanuel Macron veut accélérer le déploiement des énergies renouvelables. Pour atteindre ces objectifs, «il faut que le rythme s’accélère», estime sur franceinfo Michel Gioria, délégué général du syndicat France Énergie Éolienne.

Le parc de Saint-Nazaire devrait tourner à plein régime d’ici à la fin de l’année et affichera alors une puissance de 480 mégawatts capable d’alimenter 700 000 personnes. Lancé en 2011, par Nicolas Sarkozy, “il a fallu 11 ans pour que le parc éolien de Saint-Nazaire soit inauguré” par Emmanuel Macron, précise Michel Gioria.

À LIRE AUSSI >> C’est au large de Saint-Nazaire que le premier parc éolien offshore de France voit le jour

Pour le délégué général du syndicat France Énergie Éolienne, «Il faut doubler le rythme auquel on développe les énergies renouvelables en France. Actuellement, on autorise un gigawatt par an, mais il va falloir à partir de 2025 doubler ce rythme-là et passer à 2 gigawatts par an et dès 2028 passer à 2,5 gigawatts par an».

Vous pouvez également aimer

Laisser votre commentaire

Menu Title
Follow by Email
RSS