Le prix de l’énergie ne va pas baisser en France, mais baissera en Espagne et au Portugal

Le prix de l'énergie ne va pas baisser en France, mais baissera en Espagne et au PortugalGrâce à une dérogation de l’Union européenne, la péninsule ibérique verra son prix de l’énergie chuter de manière importante. Bruxelles va, en effet, autoriser l’Espagne et le Portugal a fixé eux-mêmes le prix de l’électricité et du gaz.

Pas de tour de magie, mais tout simplement une dérogation de la part de l’Union européenne qui va permettre à l’Espagne et au Portugal de fixer eux-mêmes le prix de l’électricité et du gaz pour les ménages et l’industrie. Tandis que les prix de l’électricité sont indexés sur le prix du gaz partout au sein de l’UE, la Commission européenne a accordé une dérogation d’un an à ces deux pays.

Concrètement, pendant 12 mois, les deux États vont faire baisser le prix du gaz, ce qui leur permettra de produire de l’électricité moins chère de 25 % à 30 %. L’Espagne et le Portugal ne sont reliés qu’à la France et ne peuvent donc pas bénéficier d’autres sources d’énergie notamment du nord de l’Europe. Cette absence de connexion, c’est un argument que la France ne pourrait pas mettre en avant pour sortir de ce marché unique de l’électricité, puisque nous importons et exportons de l’électricité vers cinq pays de l’Union européenne.

À CONSULTER ÉGALEMENT >> Énergies renouvelables : deux pays sont en retard, les Pays-Bas et la France

La France, qui produit de l’électricité nucléaire bon marché, ne peut pas en faire bénéficier ces concitoyens, car nous sommes interconnectés avec les pays voisins. Est-ce la faute de la France si notre énergie est moins onéreuse que le gaz, parce que notre électricité nucléaire est facturée au prix du gaz. Intolérable et inamissible de la part du gouvernement français de même que de l’Union européenne. Pour réguler ce problème, l’État français s’endette pour aider les Français !

Vous pouvez également aimer

Menu Title
Follow by Email
RSS