L’empreinte carbone de votre consommation Internet désormais inscrite sur votre facture

L'empreinte carbone de votre consommation Internet désormais inscrite sur votre factureDepuis le 1ᵉʳ janvier 2022, les opérateurs doivent indiquer les émissions de gaz à effet de serre engendrées par notre consommation de données mobiles. La mesure doit nous sensibiliser au poids du numérique dans la pollution atmosphérique. Les opérateurs sont désormais obligés de la faire figurer.

Données consommées = CO₂ rejeté

En France, le numérique représente 2 % des émissions de gaz à effet de serre, selon l’Arcep, l’autorité de régulation des télécoms. Ce chiffre pourrait s’accroître considérablement dans les années à venir et atteindre jusqu’à 7 % des émissions si rien n’est fait pour réduire son impact. «Pour accéder aux services numériques, on a besoin de matériel», d’une infrastructure, rappelle Raphael Guastavi, responsable du numérique et de l’environnement à l’Agence de la transition écologique . Pour informer et sensibiliser les consommateurs, les opérateurs doivent donc indiquer les rejets de CO₂ lié à notre consommation de données.

SUR LE MÊME SUJET >> Les activités sur internet, ont un impact environnemental lourd

Privilégier le Wifi pour réduire son impact

«Le numérique a des externalités positives en grand nombre», explique Gilles Babinet. Il donne ainsi l’exemple du site de covoiturage Blablacar, «qui réduit notre empreinte carbone par des économies énormes d’énergie dont on ne parle jamais». Certains redoutent même l’instauration prochaine d’une taxe carbone sur les forfaits Internet.

Vous pouvez également aimer

Menu Title
Follow by Email
RSS