Vaccination : la France reste à la traîne tout comme l’Europe

L’objectif de 40 millions de primo-injections « devrait être atteint fin juillet », a indiqué le Premier ministre, Jean Castex, soit avec un mois d’avance sur le tableau de marche initial. Néanmoins, malgré le coup d’accélérateur de la campagne à la suite des annonces radicales d’Emmanuel Macron, la France – tout comme l’Union européenne – reste en retard dans sa vaccination.

Alors que le discours du chef de l’État le 12 juillet a donné un grand coup d’accélérateur à la vaccination, l’objectif de 40 millions de premières doses de vaccins contre la Covid-19 injectées « devrait être atteint à la fin du mois de juillet », a estimé Jean Castex devant l’Assemblée nationale.

Mi-juin, le Premier ministre avait, en effet, déclaré viser la barre des 40 millions fin août, ainsi que celle des 35 millions de Français totalement vaccinés au même horizon. Interrogé par la présidente du groupe socialiste Valérie Rabault, Jean Castex a indiqué que la France disposait actuellement d’un « stock de 6 millions de doses ».

À LIRE AUSSI >> Le PS veut la vaccination obligatoire et dit non à l’extension du pass sanitaire

« Et jusqu’à fin août sont prévus d’arriver de l’ordre de 4,5 millions de doses par semaine dont 2,5 seront réservées pour l’administration des deuxièmes doses », a-t-il précisé, alors que Mme Rabault s’est inquiétée de l’insuffisance de ces chiffres.

« S’il n’y a pas assez de doses, comment voulez-vous que le pass sanitaire entre en vigueur ? Vous enfermez les Français et vous leur donnez l’illusion d’une liberté qui n’existe pas encore », a-t-elle notamment lancé au Premier ministre ». Voilà pourquoi les socialistes Sénateurs et députés demandent la vaccination obligatoire pour tous.

Depuis le mois d’avril, la France a « cédé près de 5 millions de doses via Covax », avec « une augmentation progressive des dons », a souligné le représentant de Bercy: 100 000 doses en avril, 500 000 en mai, 2,5 millions en juin et « près de 3,5 millions » attendues en juillet.

la France – tout comme l’Union européenne – reste pour l’instant à la traîne dans sa campagne de vaccination. Au 15 juillet, seulement 41,92% des Européens étaient entièrement vaccinés contre 47,96% de la population américaine et 52,36% des Britanniques, selon les données d’Our World in Data.

Vous pouvez également aimer

Laisser votre commentaire