La police alerte sur l’essor des arnaques à la vignette Crit’Air

La police alerte sur l'essor des arnaques à la vignette Crit'AirSi l’arnaque à la vignette Crit’Air existe depuis ses débuts en 2017 à Paris, elle s’est particulièrement développée depuis la fin d’année 2022. L’instauration progressive des zones à faibles émissions oblige par conséquent de plus en plus de Français à commander sur internet leur vignette Crit’Air.

La première arnaque consiste à créer un faux site internet bien référencé et reprenant les codes visuels et la mise en page du véritable site officiel, www.certificat-air.gouv.fr, sur lequel les victimes potentielles sont invitées à donner leurs données bancaires. Le second utilise la technique du «phishing» par texto (SMS) ou courriel (mail) à partir de base de données constituées illégalement pour diriger la victime vers le site frauduleux.

La vignette Crit’Air, qui coûte 3,72 euros, «ne peut s’obtenir que sur le site du gouvernement et il n’est jamais question de demander de quelconques coordonnées bancaires», rappelle un commissaire.

À LIRE ÉGALEMENT >> Une puce électronique afin de lutter contre la fraude à la vache en Corse

Vous pouvez également aimer

Laisser votre commentaire

Menu Title
Follow by Email
RSS