Automobiles : Des réparations moins coûteuses pour votre voiture

Automobiles : Des réparations moins coûteuses pour votre voitureAutomobiles : Des réparations moins coûteuses. Depuis 2017, les garagistes doivent, en principe, proposer, lorsque c’est possible, des « pièces issues de l’économie circulaire » (PIEC), c’est-à-dire des pièces détachées d’occasion ou de réemploi, à la place de pièces neuves, pour réparer un véhicule.

L’expression « pièces issues de l’économie circulaire » désigne deux types de pièces détachées : celles d’occasion, fournies par les centres de traitement de véhicules hors d’usage (les casses) agréés, et celles reconditionnées (remises à neuf) et fournies par les constructeurs automobiles en « échange standard ».

On notera également dans l’objectif de permettre aux ménages de faire des économies qu’Édouard Philippe a annoncé, début mars, que le gouvernement prendrait des mesures dans le cadre de la loi d’orientation des mobilités (LOM) pour « réduire sensiblement le prix » des pièces détachées automobiles, à commencer par les rétroviseurs, les phares et les vitrages.

Un arrêté publié en octobre 2018 fixe des règles, notamment en matière d’information du consommateur : ses dispositions entrent en vigueur le 1er avril 2019.

À lire également : Les gouvernements se moquent des conducteurs de diesel

Vous pouvez également aimer

Laisser votre commentaire

Menu Title
Follow by Email
RSS