25 avril 2024

Votre Actualité au Quotidien

politique, médias, religieux, sport …Allez à l'essentiel

Extradition : Julian Assange tente d’obtenir de la justice britannique un dernier recours

Extradition : Julian Assange tente d'obtenir de la justice britannique un dernier recoursLe fondateur de WikiLeaks Julian Assange tente, à partir de mardi 20 février, d’obtenir de la justice britannique un dernier recours contre son extradition vers les États-Unis, qui veulent le juger pour une fuite massive de documents.

À l’approche de l’audience, ses soutiens ont alerté sur les risques qui pèsent sur la vie de l’Australien de 52 ans, détenu depuis près de cinq ans au Royaume-Uni, dans une affaire érigée en symbole des menaces qui pèsent sur la liberté de la presse.

En janvier 2021, la justice britannique avait initialement tranché en faveur du fondateur de WikiLeaks. Invoquant un risque de suicide de Julian Assange, la juge Vanessa Baraitser avait refusé de donner son feu vert à l’extradition. Mais, cette décision a ensuite été infirmée.

Les États-Unis ont affirmé qu’il ne serait pas incarcéré à la prison de très haute sécurité ADX de Florence (Colorado), surnommée l’« Alcatraz des Rocheuses» et qu’il recevrait les soins cliniques et psychologiques nécessaires. Les Américains avaient aussi évoqué la possibilité qu’il puisse demander à purger sa peine en Australie.

À LIRE AUSSI >> L’Assemblée nationale refuse de donner l’asile a Julian Assange

Ces garanties ont convaincu la justice britannique, mais aucunement les soutiens de Julian Assange, qui dénoncent des poursuites politiques. Il risque jusqu’à 175 ans de prison et est poursuivi pour avoir publié à partir de 2010 plus de 700 000 documents confidentiels sur les activités militaires et diplomatiques américaines, en particulier en Irak et en Afghanistan.

N'hésitez pas à nous suivre et à nous aimer :
author avatar
Société de médias - PCI

Laisser votre commentaire

Envoi par email
RSS