25 avril 2024

Votre Actualité au Quotidien

politique, médias, religieux, sport …Allez à l'essentiel

Bercy va demander une participation financière aux salariés pour leur CPF

Bercy va demander une participation financière aux salariés pour leur CPFLe ministre des Comptes publics, Thomas Cazenave, l’a annoncé lundi 19 février, dans le cadre des 10 milliards d’économies supplémentaires prévues cette année, le gouvernement va demander aux salariés de payer une partie de leur formation, quand ils utiliseront leur compte professionnel de formation.

Il est utilisé pour prendre des cours de langues, acquérir de nouvelles compétences techniques, informatiques, pour obtenir une certification, ou encore pour passer le permis de conduire, une des principales utilisations du CPF.

Le CPF est maintenant largement utilisé. L’an dernier, plus de 1,25 million de salariés y ont recouru et désormais le gouvernement serre la vis.

Depuis le 1ᵉʳ janvier 2024, le permis moto peut aussi être financé via le CPF, ce qui fait polémique. Il y a déjà eu des économies sur le CPF, c’est d’ailleurs l’argument des syndicats, CFDT comme CGT, qui sont vent debout contre cette annonce. Tous rappellent que, grâce à la traque aux abus et aux fraudes au CPF, plus d’un milliard d’euros d’économie a déjà été réalisé l’an dernier. Pour eux, instaurer un reste à charge revient à trahir la promesse initiale du CPF.

À CONSULTER AUSSI >> Difficulté pour faire plier le gouvernement sur le CPF payant

Selon les syndicats, mettre cette participation financière risque non seulement de freiner la dynamique de formation, mais encore de créer des inégalités, puisque seuls ceux qui ont les moyens pourront alors se former.

N'hésitez pas à nous suivre et à nous aimer :
author avatar
Société de médias - PCI

Laisser votre commentaire

Envoi par email
RSS