L’ensemble des métiers de la justice sont mobilisés aujourd’hui contre « une justice au rabais»

L'ensemble des métiers de la justice sont mobilisés aujourd'hui contre « une justice au rabais»Magistrats, avocats et greffiers sont appelés à se mobiliser contre une «justice au rabais». Un rassemblement est notamment prévu à Paris devant le tribunal judiciaire à 12 heures, pour dire le ras-le-bol d’une profession qui reste, selon les syndicats de magistrats, confrontée à une «charge de travail titanesque».

Il y a tout juste un an, la tribune signée par 3 000 d’entre eux et publiée dans le Monde avait créé un électrochoc. Après le suicide d’une jeune collègue, le texte a aujourd’hui été paraphé par près de 8 000 magistrats, auditeurs de justice et greffiers.

L’exécutif s’est par ailleurs engagé à recruter 8 000 magistrats et personnels de justice supplémentaires d’ici à la fin du second quinquennat Macron et a annoncé une hausse de salaire de 1 000 euros mensuels en moyenne pour les juges judiciaires.

«Si des recrutements de magistrats et de fonctionnaires de greffe sont prévus pour 2023, ils sont largement insuffisants et aucun plan d’action clair n’a pas été défini comme l’exigerait pourtant l’urgence de la situation», écrivent-elles dans leur communiqué commun.

À LIRE AUSSI >> Mobilisation générale de la justice

«Il y a un épuisement professionnel de magistrats qui travaillent le soir et le weekend, à qui l’on dit qu’ils doivent mieux s’organiser, moins motiver leurs décisions, moins faire durer les audiences», a estimé Cécile Mamelin, de l’Union syndicale des magistrats. En décembre 2021, magistrats et greffiers étaient déjà descendus dans la rue pour dire la «désespérance» de ceux qui rendent la justice au quotidien.

Vous pouvez également aimer

Laisser votre commentaire

Menu Title
Follow by Email
RSS