Dans le porno, des femmes considérées « comme des morceaux de viande »

Dans le porno, des femmes considérées 'comme des morceaux de viande'Quatre acteurs pornographiques ont été mis en examen pour des viols commis lors de tournages, une première en France. Fermé sur réquisition judiciaire, ce site internet « French Bukkake » est aujourd’hui au cœur d’une information judiciaire ouverte à Paris.

Le 28 octobre, quatre acteurs ont ainsi été mis en examen pour des viols commis lors des tournages, comme l’a révélé BFM TV. Les profils des jeunes femmes présentent ainsi de nombreuses similitudes. Jeunes, un peu perdues et avec un besoin financier urgent.

La jeune femme signe un simple bout de papier destiné à recueillir son droit à l’image contre 250 euros. Pour remonter le fil des éléments, les enquêteurs ont visionné des dizaines et des dizaines de films. Les enquêteurs ont obtenu des prises de vues. Ils montrent clairement le décalage entre le sourire de façade qu’on demande aux jeunes femmes d’arborer et leur détresse une fois la scène tournée.

Selon des informations, les acteurs récemment mis en examen ont d’ailleurs reconnu partiellement les faits en découvrant ou redécouvrant les scènes auxquelles ils avaient participé, lors de leurs gardes à vue.

À CONSULTER ÉGALEMENT >> La justice rejette la demande de blocage des sites pornographiques accessibles aux mineurs

Il faut laisser un peu de temps au juge d’instruction pour se faire son idée. Il faut surtout laisser du temps aux jeunes femmes pour se reconstruire aujourd’hui. Avec la difficulté que les vidéos, disséminées et reproduites à l’infini sur une multitude de sites pornographiques, continuent de demeurer visibles.

L’enquête menée par la section de recherches de la gendarmerie de Paris a, en effet, identifié une cinquantaine de victimes potentielles, considérées ni plus ni moins que comme des « morceaux de viande », selon l’expression qui revient le plus souvent dans leur bouche aujourd’hui. Le porno dans sa grande majorité est abject envers les femmes. Aucune délicatesse et surtout aucun respect.

Vous pouvez également aimer

Laisser votre commentaire