“Les enfants participent de façon très importante à la diffusion du virus” selon Bruno Lina

Mise à jour à 10 h 47 – «À l’école comme dans d’autres endroits, ce virus se comporte différemment, car il est plus transmissible», explique Bruno Lina, virologue et membre du Conseil scientifique, invité de BFMTV ce vendredi.

«Vous avez besoin de moins de virus pour développer la maladie. Dans ces conditions, des personnes qui étaient probablement moins sensibles au virus, comme les enfants, aujourd’hui, deviennent capables d’être affectées de façon très efficace», a développé le virologue.

«Les enfants, comme énormément de la tranche d’âge de moins de 40 ans, participent de façon très importante à la diffusion du virus, on le voit, car il y a de la transmission entre enfants et parents, et quelquefois, des foyers de transmission dans les écoles», a ajouté Bruno Lina.

À LIRE AUSSI >> Olivier Véran alerte sur le nombre d’enfants en réanimation

“Il est environ 80 % plus transmissible”, a-t-il détaillé à propos du variant Omicron, rappelant qu’il arrive à contourner les réponses immunitaires de ceux qui ont un schéma vaccinal incomplet, et que plus il se diffuse, plus son taux d’infectiosité augmente. «Malgré cette transmissibilité accrue, toutes les mesures d’hygiène sont efficaces», a insisté Bruno Lina.

Depuis le mois de décembre, tous les enfants âgés de cinq à onze ans sont éligibles au vaccin contre la Covid-19. Depuis le début de la campagne de vaccination, seul 1 % des enfants ont reçu leur dose de vaccination. Pour la vaccination des enfants, les professionnels de santé doivent avoir l’autorisation des deux parents. Le gouvernement n’a pas retenu les erreurs du passé !

Vous pouvez également aimer

Menu Title
Follow by Email
RSS