26 février 2024

Votre Actualité au Quotidien

politique, médias, religieux, sport …Allez à l'essentiel

L’indignation de la classe politique suite à la démission du maire de Saint-Brévin les Pins

L'indignation de la classe politique suite à la démission du maire de Saint-Brévin les PinsC’est une nouvelle qui a surpris tout le monde dans cette station balnéaire de 15 000 habitants. Le maire de Saint-Brévin-les-Pins (Loire-Atlantique) a démissionné, mercredi 10 mai, de son poste.

« Je trouve cela déplorable que la bêtise de certains mette en cause un vote démocratique », estime un habitant. Depuis la décision de l’État d’ouvrir un centre d’accueil pour demandeurs d’asile, la commune est devenue la cible de groupes d’extrême droite, ce qui a généré des tensions dans la ville et des menaces contre le maire. En mars dernier, son domicile a été incendié.

Yannick Morez dit avoir alerté la préfecture, sans obtenir aucune réponse ni protection. Des propos contredits par le préfet de Loire-Atlantique, qui explique avoir pris des « mesures, notamment sur le domicile ».

À LIRE AUSSI >> Chasse à courre : le maire en a ras-le-bol et ira jusqu’au bout

Depuis sa démission, l’ancien maire a reçu du soutien. Il a été applaudi à l’Assemblée nationale, tous les députés se sont levés sauf le RN qui est resté assis. Emmanuel Macron lui a aussi apporté son soutien sur Twitter. Élisabeth Borne promet, quant à elle, de renforcer la protection des élus. Le maire démissionnaire doit être reçu à Matignon la semaine prochaine, rapporte franceinfo.

N'hésitez pas à nous suivre et à nous aimer :

Laisser votre commentaire

Envoi par email
RSS