Au Canada, la vague d’overdoses bénéficie aux dons d’organes

Au Canada, la vague d'overdoses bénéficie aux dons d'organesAu Canada, la vague d’overdoses bénéficie aux dons d’organes. La vague de décès par overdose qui frappe le Canada bénéficie aux dons d’organes, un développement aussi paradoxal qu’inattendu de la crise du fentanyl qui fait des ravages en Colombie-Britannique (ouest).

« Il y a plus d’organes disponibles pour des transplantations et une partie de ces organes provient de victimes d’overdoses de drogue », explique David Landsberg, directeur des services médicaux de transplantation de la province de la côte pacifique.


Entre le début de l’année et le 15 février, 59 organes provenant de 20 donneurs ont été transplantés dans cette province de l’ouest canadien, selon les données des autorités sanitaires.

Le quart des organes greffés cette année ont été prélevés sur des victimes d’overdose au fentanyl, souligne à l’AFP David Landsberg.

Face à cette situation, Mme Philpott a annoncé vendredi de nouvelles mesures pour endiguer cette crise de santé publique, débloquant 75 millions de dollars canadiens (54 millions d’euros), dont 10 millions en aide d’urgence à la Colombie-Britannique.




   

Vous pouvez aussi aimer

Laisser votre commentaire

Sortir
Masquer