Comme en Allemagne ou l’Espagne, la France devra-t-elle mettre fin à l’isolement des personnes testées positives

Comme en Allemagne ou l'Espagne, la France devra-t-elle mettre fin à l'isolement des personnes testées positivesC’est une page qui se tourne pour l’Allemagne et sa gestion de la Covid-19. Le ministre allemand de la Santé, Karl Lauterbach, a justifié cette décision en déplorant des mesures de restriction qui, aujourd’hui, “fonctionnent, mais ne sont pas nécessaires de façon permanente”.

En pratique, le ministère allemand de la Santé a annoncé que l’isolement des personnes testées positives au virus pendant cinq jours restait “vivement recommandé” et qu’un test antigénique ou PCR négatif pouvait permettre d’y mettre fin. Il est particulièrement surprenant qu’un pays comme l’Allemagne, qui n’a pas repris en main sa vague liée au variant BA.2, lève déjà ses mesures sanitaires.” L’Espagne avait déjà adopté cette mesure au mois de mars dernier.

Selon le Pr. Flahault, épidémiologiste et directeur de l’Institut de Santé globale à l’université de Genève, en relâchant ses mesures de restriction, l’Allemagne joue gros.

Dans l’Hexagone, les autorités sanitaires enregistrent en moyenne plus de 139 000 nouveaux cas de Covid-19 chaque jour et le taux d’incidence plafonne en moyenne à 1 445 cas pour 100 000 habitants sur la semaine qui vient de s’écouler.

À VOIR ÉGALEMENT >> La Sécurité sociale ne peut pas dépenser un milliard d’euros tous les mois pour faire des tests

Le contexte invite donc à la prudence, même si selon l’épidémiologiste, “l’isolement pendant 5 jours devrait être la règle et le rester”, quelle que soit la situation. “Il y a un trop grand nombre de cas” et la durée d’incubation, “très courte avec Omicron”, vient considérablement compliquer cette approche, selon l’épidémiologiste.

Pour l’heure, aucun pays dans le monde n’est encore parvenu à “vivre avec le virus.” Aucun pays ne montre ainsi la voie à suivre.

Vous pouvez également aimer

Menu Title
Follow by Email
RSS