Des experts américains déconseillent finalement de prendre de l’aspirine à titre préventif

Des experts américains déconseillent finalement de prendre de l'aspirine à titre préventifUn panel d’experts a déclaré ce mardi que la prise quotidienne d’aspirine pour réduire le risque de crise cardiaque ou d’accident vasculaire cérébral (AVC) ne doit plus être recommandée pour les personnes de 60 ans et plus.

Depuis 2016, les experts de l’U.S. Preventive Services Task Force, dont les recommandations sont très suivies, conseillaient l’aspirine pour les quinquagénaires ayant un risque évalué de 10% de crise cardiaque ou d’AVC dans les dix ans suivants. « Il est important que les personnes entre 40 et 59 ans n’ayant pas d’antécédent de maladie cardiaque aient une conversation avec leur médecin pour décider ensemble si commencer à prendre de l’aspirine est bon pour elles », a-t-il ajouté. Cela ne concerne pas les personnes prenant de l’aspirine après avoir déjà subi un AVC ou une crise cardiaque, précise le communiqué.

SUR LE MÊME SUJET >>
Selon une étude israélienne, l’aspirine pourrait protéger contre la COVID-19

L’aspirine fluidifie, justement, le sang, ce qui empêche la formation de caillots et permet de réduire le risque d’infarctus ou d’AVC. Mardi, les experts ont finalement estimé que ces bénéfices n’étaient pas suffisants, chez les plus âgés, pour contrebalancer le risque accru d’hémorragie, notamment dans le cerveau ou les intestins.

Selon une étude datant de 2017, 23,4% des adultes américains de 40 ans et plus sans maladie cardiovasculaire prenaient de l’aspirine à titre préventif, parmi lesquels 22,8% le faisaient sans recommandation d’un professionnel de santé.

Vous pouvez également aimer

Laisser votre commentaire