Des primes de 4 000 à 7 000 euros pour stabiliser les équipes d’infirmiers

Des primes de 4 000 à 7 000 euros pour stabiliser les équipes d'infirmiersUne prime de 4 000 à 7 000 euros : voilà l’idée de l’agence régionale de santé (ARS) d’Île-de-France pour stabiliser les effectifs d’infirmiers dans ses différents hôpitaux, alors que la pandémie de Covid-19 a considérablement accéléré les départs des professionnels de santé et que la pénurie de personnel se fait sentir. Lancé lundi 17 janvier, le dispositif est ouvert jusqu’aux 28 février aux infirmiers qui sont pour l’instant en intérim et acceptent de signer un CDD de six à neuf mois.

L’opération “coup de poing”, telle qu’elle est qualifiée par la directrice de l’ARS d’Île-de-France, a pour objectif de colmater les fissures à l’hôpital jusqu’à l’automne, période à laquelle les nouvelles promotions d’infirmiers diplômés arriveront sur le marché du travail. “L’important, pour que les services tournent bien à l’hôpital, ce sont des équipes stables”, justifie Amélie Verdier.

À LIRE AUSSI >> Miser sur la vaccination et éviter au maximum les mesures impopulaires à quatre mois de l’élection présidentielle

D’ici là, la prime doit donc permettre de fidéliser les intérimaires, en les incitant à occuper une partie des 3 000 postes actuellement vacants dans la région. “On veut dire à des intérimaires : plutôt que de faire un jour ici puis un jour là, venez pour une durée qui n’est pas très longue – six ou neuf mois – dans un hôpital où vous intervenez déjà comme intérimaire et venez un peu voir comment ça se passe quand on est durablement affecté dans l’équipe”, explique la directrice de l’ARS.

Vous pouvez également aimer

Menu Title
Follow by Email
RSS