L’État français boude le nouveau vaccin de Sanofi contre la grippe

L’État français boude le nouveau vaccin de Sanofi contre la grippeBronchiolite, mais également rhinopharyngite, angine, gastro-entérite… Les virus saisonniers que la Covid-19 avait fait oublier sont de retour en cette fin d’année. Et notamment la grippe, qui pourrait revenir de manière spectaculaire, après avoir été presque oubliée l’an dernier.

Un nouveau vaccin du laboratoire français Sanofi-Pasteur, baptisé Efluelda, a justement été autorisé en septembre 2020 par l’Agence européenne des médicaments pour les plus de 60 ans et mis à disposition pour la campagne de vaccination qui s’ouvre le 26 octobre prochain. Un vaccin prometteur et plus efficace que ceux déjà proposés, Vaxigrip Tetra, également de Sanofi-Pasteur, et l’Influvac Tetra du laboratoire Mylan.

Contrairement à l’Allemagne, qui a réservé le vaccin français à toutes les personnes âgées de plus de 60 ans, aucune recommandation particulière n’a été émise en France par les autorités.

À CONSULTER AUSSI >> La Chine a détecté un premier cas humain de grippe aviaire H10N3

Mais, en quoi l’Efluelda est-il différent de ses concurrents ? Il s’agit d’un vaccin « grippal quadrivalent dit inactivé ». C’est la première fois qu’il sera administré en Europe.

Si le produit de Sanofi n’est pas autant plébiscité en France, c’est d’ailleurs sans doute à cause de son prix : la Haute autorité de Santé bloque sur le coût plus élevé de l’Efluelda, à 30,25 euros contre une dizaine d’euros pour les deux autres. Selon Les Echos, « immuniser tous les plus de 65 ans avec l’Efluelda augmenterait l’impact budgétaire de 49,6% et les dépenses d’achat de vaccins de 197%. » Une addition un peu trop salée pour les autorités.

Vous pouvez également aimer

Laisser votre commentaire