Maladie mentale : l’addiction aux selfies est officiellement reconnue

Maladie mentale : l’addiction aux selfies est officiellement reconnueMaladie mentale : l’addiction aux selfies est officiellement reconnue. L’addiction aux selfies est désormais officiellement reconnue comme une maladie mentale. Suite à une étude scientifique très sérieuse menée en Inde, des chercheurs confirment que la « Selfitis » est un réel problème psychologique.

À l’époque, l’addition aux selfies n’était qu’une plaisanterie virale, un « hoax » comme on dit. L’étude scientifique a été menée en Inde, pays qui compte le plus d’utilisateurs de Facebook et le plus grand nombre de personnes mortes en prenant des selfies dans des endroits dangereux.

Addiction aux selfies : la Selfitis se décompose en trois niveaux de gravité

Les personnes « borderline » prennent au moins trois selfies par jour mais ne les partagent pas sur les réseaux. Les personnes « aigu » commencent à partager leurs photos. Enfin, les personnes en phase « chronique » ressentent un besoin pressant, incontrôlable de prendre des selfies et de les partager au moins six fois par jour. Il s’agit du stade le plus avancé de l’addiction aux selfies.

Les chercheurs concluent par ailleurs que la plupart des personnes atteintes de selfitis sont en recherche d’attention, manquent souvent de confiance en elles, et tentent de faire partie d’un groupe et de booster leur statut social en postant constamment des photos d’elles-mêmes.

À lire également : a partir du 2 aout l’humanité vivra à crédit

Vous pouvez également aimer

Menu Title
Follow by Email
RSS