15 juillet 2024

Votre Actualité au Quotidien

politique, médias, religieux, sport …Allez à l'essentiel

Psychiatrie : les enfants les plus pauvres sont trois fois plus souvent hospitalisés

Psychiatrie : les enfants les plus pauvres sont trois fois plus souvent hospitalisésC’est ce que révèle mardi 9 janvier une étude publiée par Santé publique France. Dirigée par l’Assurance Maladie, l’étude a recensé des millions d’actes médicaux réalisés en 2018 chez tous les enfants de moins de 18 ans de France, soit 13 millions d’enfants.

Selon cette étude, chez les deux à trois millions d’enfants qui bénéficient de la couverture maladie universelle (CMU), réservée aux plus modestes, certaines pathologies reviennent plus souvent que chez les autres enfants. L’étude note que la précarité et le cadre de vie jouent sur la santé mentale des enfants les plus pauvres.

À CONSULTER >> Posséder un animal de compagnie permettrai de vieillir en meilleure santé

Les enfants vivant sous le seuil de pauvreté sont trois fois plus fréquemment hospitalisées pour des problèmes psychiatriques que les autres. L’étude insiste sur la nécessité de repérer ces troubles psychiatriques tôt, et de protéger ces enfants issus de milieux modestes en les prenant en charge rapidement pour éviter des conséquences plus lourdes à l’âge adulte.




N'hésitez pas à nous suivre et à nous aimer :

Laisser votre commentaire

Envoi par email
RSS