La justice rejette la demande de blocage des sites pornographiques accessibles aux mineurs

La justice rejette la demande de blocage des sites pornographiques accessibles aux mineursCoup dur pour les associations de protection de l’enfance e-Enfance et la Voix de l’enfant. Le tribunal judiciaire de Paris qu’elles avaient saisi en référé, a rejeté vendredi leur demande d’obliger six fournisseurs français d’accès à Internet à bloquer des sites pornographiques.

Les associations requérantes « n’établissent pas avoir tenté de prendre contact » avec les sociétés éditrices de contenus pornographiques alors qu’elles sont « identifiables et expressément identifiées », indique le tribunal.

Pour protéger les mineurs, les associations demandaient à la justice de faire fermer ces sites Internet en imposant une décision de blocage aux FAI.

À LIRE AUSSI >> Des acteurs porno nus à domicile pour avertir d’un danger

L’accès aux sites pornographiques visés pourrait toutefois être bloqué par la justice. Il prévoit de confier au président du Conseil supérieur de l’audiovisuel le pouvoir d’intervenir auprès des éditeurs ou hébergeurs de sites pornographiques pour leur demander d’agir en faveur de la protection des mineurs, et de saisir la justice s’ils n’obtempèrent pas.

N’est-il pas en premier de la responsabilité des parents de veiller sur leur enfant en évitant de leur acheter des téléphone dès l’age de 12 ans !

Vous pouvez également aimer

Laisser votre commentaire