La fin des emballages plastiques des fruits et légumes

La fin des emballages plastiques des fruits et légumes«Le plastique a un énorme inconvénient, il n’est pas bon pour l’environnement. Il a un avantage, c’est qu’il permet de voir» ce que l’on achète, a résumé ce lundi 11 octobre sur franceinfo le journaliste Olivier Dauvers, spécialiste de la grande distribution, auteur du blog Le Web Grande Conso, alors qu’à partir du 1ᵉʳ janvier 2022, les emballages plastiques seront interdits pour des fruits et légumes.

Ceux qui font leurs courses savent qu’on commence à voir, notamment, des fruits et légumes qui sont dans les emballages carton. Ce que ne permettra pas le carton pour les produits qui devront continuer à être emballés, c’est pour cette raison également que, jusqu’à présent, ça n’allait probablement pas aussi vite que le citoyen le voulait.

Les producteurs vont devoir faire preuve d’inventivité pour passer du plastique à d’autres matériaux. Il y a une nuance entre les deux, c’est qu’il y avait un mouvement qui était d’ailleurs entamé avant la Covid, de se passer du plastique. Et rappelez-vous ce qu’on a vu pendant la Covid, les clients ont demandé du plastique parce qu’ils voulaient être rassurés sur le côté sanitaire, parfois même pour choisir leurs fruits et légumes en leur mettant à disposition des gants en plastique.

SUR LE MÊME SUJET >>
Les plastiques à usage unique interdits en Europe ? Les citoyens doivent surveiller

Voyez cette dichotomie qu’il y a entre le citoyen qui veut moins de plastique et le consommateur qui, à certains moments, est rassuré par le plastique. Je pense, notamment, aux barquettes de tomates cerise que vous aviez peut-être l’habitude d’acheter dans des barquettes en plastique. Désormais arrivent des barquettes en carton. C’est de toute façon une chasse au plastique qui est générale.

Et dans l’absolu, ce n’est pas que les fruits et légumes. Mais, les fruits et légumes sont des produits fragiles. Quand vous êtes un producteur, un grossiste ou un distributeur, mettre des emballages, ça vous coûte de l’argent, donc vous ne les imaginez pas assez bêtes pour dépenser de l’argent s’il n’y en avait pas besoin. Les fruits et légumes sont des produits fragiles et d’autant plus quand les consommateurs les réclament mûrs, prêts à consommer.

Vous pouvez également aimer

Laisser votre commentaire