La semaine de quatre jours

Semaine des 4 joursAvec le dé-confinement, vous n’êtes sans doute pas toutes et tous encore retournés au travail. Pour 4 Day Week Global, un organisme à but non lucratif néo-zélandais, la crise du coronavirus est une aubaine, l’occasion idéale de repenser nos schémas de travail traditionnel afin de relancer l’économie et d’améliorer le bien-être général.

Il serait donc temps d’abandonner la semaine de travail de cinq jours.

Récemment, la Première ministre de Nouvelle-Zélande, Jacinda Ardern, a soutenu l’idée de la semaine de travail de quatre jours, un dispositif qui pourrait, d’après elle, aider à stimuler le tourisme domestique tout en améliorant l’équilibre entre vie professionnelle et vie privée.

En août 2019, la filiale japonaise de Microsoft a testé la semaine de quatre jours. En comparant ensuite les chiffres de la productivité avec ceux d’août 2018, le gain observé a été de 40 %. Cette expérimentation faisait partie d’un projet d’entreprise visant à étudié l’équilibre entre vie professionnelle et vie privée et les effets d’une semaine de travail réduite sur la productivité et la créativité.

Selon Charlotte Lockhart, la directrice de 4 Day Week Global, les mauvaises perspectives économiques rendent l’idée d’une semaine de travail réduite encore plus opportune, alors que « l’accent sur la productivité est plus important que jamais ». Les sociétés verront ensuite qu’elles seront au minimum 20% plus productive », a ainsi préconise la responsable de 4 Day Week Global

Le fait que nous vivons dans une époque hyper-connectée et que de plus en plus de personnes ont du mal à se déconnecter du travail, est précisément la raison pour laquelle Charlotte Lockhart pense que la semaine de cinq jours, où les 40 heures de travail était la norme, ne fonctionne plus. Mais si nous devions envisager une solution de travail à distance flexible qui convienne à la plupart des entreprises, je pense que nous constaterions une productivité qui exploserait », a conclu Charlotte Lockhart.

En France, la semaine de travail de 35 heures est en vigueur depuis 2002. Si cette mesure introduite par le Premier ministre socialiste Lionel Jospin pour réduire le chômage a suscité de nombreuses critiques en alimentant l’image d’un pays de paresseux, il n’est rien puisque la France devance régulièrement le reste du monde en termes de productivité.




Vous pourriez aussi aimer

Laisser votre commentaire

Sortir
Masquer