Les syndicats européens veulent une loi sur les températures maximales au travail

Les syndicats européens veulent une loi sur les températures maximales au travail«En France, un pays qui ne plafonne pas les températures au travail, 12 personnes sont mortes d’accidents du travail liés à la chaleur en 2020», relève la confédération européenne des syndicats (CES) dans un communiqué.

«À travers l’Union européenne, 23 % des actifs sont exposés à des températures élevées durant au moins un quart» de leur temps de travail, un pourcentage qui grimpe à 36 % dans les secteurs de l’agriculture et de l’industrie et à 38 % dans la construction, selon les chiffres de l’agence Eurofound.

D’après l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), la température de travail optimale se situe de 16 à 24 °C.

« C’est pour cela que nous demandons une législation à l’échelle européenne sur les températures maximales au travail», poursuit Claes-Mikael Stahl, secrétaire général adjoint de la CES dans le communiqué.

À CONSULTER ÉGALEMENT >> Dans la Creuse un syndicat d’agriculteurs appel à “tuer le loup sans rien dire”

La canicule qui a frappé l’Europe occidentale mi-juillet a causé la mort de plus de 500 personnes en Espagne et de nombreux records de température ont été battus en France, au Royaume-Uni et au Danemark.

Vous pouvez également aimer

Menu Title
Follow by Email
RSS