Le succès des voitures électriques en 2021 est à relativiser

Le succès des voitures électriques en 2021 est à relativiserLa bonne nouvelle pour commencer : quelque 1 190 000 voitures 100 % électriques ont trouvé preneur en Europe de l’Ouest en 2021, ce qui représente 11,2 % du marché dans les 18 pays concernés, contre 6,7 % un an plus tôt.

Reste que la spectaculaire progression enregistrée l’an dernier doit être relativisée, ainsi que le précise Matthias Schmidt. Ces chiffres sont, en effet, atteints dans un marché dont le volume global est le plus faible enregistré au cours des quarante dernières années, ceci en raison des effets conjugués de la crise sanitaire et de celle des semi-conducteurs, qui se traduit par une véritable pénurie de voitures neuves.

Si ledit marché avait atteint une valeur normale de 14,2 millions de voitures particulières, et non 10,4 millions, la part des électriques ne se serait élevée qu’à 8,4 %, explique l’analyste. Plus intéressant, celui-ci ajoute que la pénurie de composants électroniques a amené les constructeurs à allouer les composants aux modèles haut de gamme, plus rentables, mais également plus polluants.

À CONSULTER ÉGALEMENT >> Le vélo à hydrogène fait son entrée

En vertu de quoi ils auraient en parallèle « poussé » les ventes d’électrique de façon à compenser la hausse des émissions carbone calculée sur le nombre de voitures vendues. « Quand l’AIE (Agence internationale de l’énergie) publiera ses statistiques sur le marché européen plus tard dans l’année, on risque de constater que le poids moyen des voitures continue de grimper en flèche », avertit Matthias Schmidt. Pour autant, méfiance avec les « voitures à piles ».

Pour 2022, celui-ci prévoit que les modèles thermiques à faible consommation reprendront du poil de la bête, à la faveur d’une crise des semi-conducteurs enfin endiguée.

Vous pouvez également aimer

Laisser votre commentaire

Menu Title
Follow by Email
RSS