Emmanuel Macron a fond dans le train

Train de nuitLe chef de l’État a même donné quelques orientations précises, notamment en matière ferroviaire en annonçant le développement des trains de nuit, des petites lignes et du fret ferroviaire.

Depuis, la SNCF a non seulement arrêté ces lignes nocturnes, mais envoyé à la ferraille les antiques trains corail, équipés de couchettes, qui assuraient ce service.

Le développement des petites lignes souhaité par le chef de l’État est avant tout une patate chaude refilée aux régions. Ce sont en effet elles qui devront financer ces lignes dans le cadre des trains express régionaux (TER).

Toute la question est maintenant de savoir si les régions, qui subventionnent déjà à hauteur de plus de 4 milliards d’euros le transport ferroviaire, sont prêtes à augmenter leur participation, sachant que le prix du billet acquitté par le voyageur ne couvre, en moyenne, que 20% du prix du transport.




Vous pouvez aussi aimer

Laisser votre commentaire

Sortir
Masquer