En 2020, environ, 30 000 personnes victimes d’un conducteur en défaut d’assurance

En 2020, sur les routes de France, près de 30 000 personnes ont été victimes d’un accident de la route causé par un conducteur en défaut d’assurance, indique à franceinfo le Fonds de garantie des victimes (FGAO), mercredi 4 août. Dans son baromètre annuel, il comptabilise exactement 27 332 victimes, dont 7 984 victimes corporelles, parmi lesquelles 128 sont décédées.

Si le nombre total de victimes est en baisse de 14,4 % par rapport à 2019 (31 947 victimes), il est à mettre en rapport avec la diminution du trafic routier et des déplacements liée à la crise sanitaire en 2020.

Le Fonds de garantie des victimes rappelle que la loi impose que tout véhicule doit être assuré afin d’indemniser au minimum les tiers victimes de dommages corporels ou matériels en cas d’accident.

À CONSULTER AUSSI >> Un barrage de migrants provoque la mort d’un chauffeur dans un accident

En cas d’accident, le responsable non-assuré doit également rembourser au Fonds de garantie les sommes engagées pour l’indemnisation des victimes avec une majoration de 10 %. « Ces sommes peuvent atteindre plusieurs millions d’euros », précise le Fonds de garantie des victimes.

Le défaut d’assurance entraîne une amende forfaitaire de 750 euros. La réponse pénale peut aller jusqu’à 7 500 euros d’amende assortie de peines complémentaires en cas de récidive.

Vous pouvez également aimer

Laisser votre commentaire